La Brigade Anti-pipi

Le chien n'est pas le seul être à lever la patte, l'homme également.

Le piéton à Paris connaît l’odeur tenace de l'urine, présente dans certaines rues, couloirs de Métro, halls d’entrée…  La plupart des habitants de la capitale ont également déjà assisté, malgré eux, à l’acte qui y a conduit. Le "pipi dans la rue", (ou "l’urine sauvage"), reste malheureusement une pratique répandue.

Pourtant cet acte est repressif. Peu de gens le savent. En effet, il existe une brigade, forte de 88 agents, à Paris qui s’occupe de verbaliser les personnes responsables de souiller ainsi la capitale. Autrement dit, les personnes incapables de trouver l’une des 400 sanisettes gratuites de la ville  ou de se retenir jusqu’à l’arrivée chez eux ou dans un endroit muni d’un WC. Les PV pour "épanchement d’urine sur la voie publique" peuvent monter jusqu'à 450€. Ils ont augmenté de 46,8 % en 2008 et on s’attend à une augmentation supérieure pour 2009 (plus de 2000 PV dressés avant la fin de l’année).

La brigade des incivilités de la ville de Paris, ne s’occupe cependant pas que de délivrer des amendes aux hommes qui font pipi dans la rue (car oui, ce sont majoritairement des hommes...). Ils s’occupent aussi de verbaliser ceux et celles responsables d’autres gestes inciviques, comme le non-ramassage des déjections canines (passible d’une amende de 180 €, et même de 360 € en cas de récidive) ou le "dépôt sauvage" de déchets sur la voie publique (jusqu’à 450 € d’amende).

En moyenne, 56 000 m2 dans Paris sont souillés d’urine par mois (et jusqu’à 65 000 m2 aux beaux jours). Aucun quartier n’y échappe, mais les 10e, 11e et 18e arrondissements seraient les plus touchés…

A croire que les Français ont des envies plus pressantes que les autres!!!

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site