Fermeture des anciens WC

Les toilettes publiques de la Madeleine, à l'entrée du boulevard des Capucines, sont désormais condamnées.

« C'étaient les plus beaux WC de Paris », selon les connaisseurs. Les guides en avaient fait une étape pour les Japonais. « On les voyait venir par cars entiers et y descendre », souligne un fleuriste du marché aux fleurs. « Mais maintenant, ils sont bien déçus. Ces toilettes ont été fermées par la Ville en mai », ajoute-t-il. La direction régionale des affaires culturelles (Drac) avait flairé la menace, inscrivant dès le 16 mars 2011 ces WC à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques.

« Le lavatory est le premier édifice de ce genre en France. Ouvert en 1905, il imite les lavatories en fonction depuis les années 1880 à Londres », indique-t-on à la Drac. « Le but est d'offrir aux hommes comme aux femmes des lieux décents, irréprochables sur le plan de l'hygiène, vastes et confortables… ». Mais la direction de la voirie, responsable de ces équipements, n'a pas été sensible à cet intérêt historique. Il y a quelques années déjà, la partie hommes de ces toilettes avait été concédée à France Télécom, qui en a fait un local technique. Pas assez rentables « Nous ne faisons pas cela sans proposer de solutions alternatives, souligne la Ville. Depuis 2009, nous avons installé 400 sanisettes qui ont deux avantages : elles sont gratuites et accessibles aux personnes à mobilité réduite. En termes de service public, il n'y a donc pas de déperdition. » La logique est comptable : 350 personnes passaient chaque jour à la Madeleine. Pas assez pour rentabiliser son entretien et le salaire d'une dame pipi. Ceux qui avaient eu la curiosité d'y faire un arrêt se rappellent la mosaïque Art déco du début du siècle créée par le fournisseur Porcher.

Après avoir descendu les quelques marches, on découvrait des portes en acajou, de magnifiques vitraux à motifs floraux, des cabines individuelles munies d'un lavabo. Et une chaise surélevée pour cireur professionnel de chaussures.« J'ai réclamé que l'on confie ce lieu à une association. On pourrait y proposer deux ou trois emplois et surtout redonner vie au petit patrimoine ancien de Paris », insiste François Lebel, maire UMP du VIIIe, qui en avait proposé l'idée, retoquée par Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris chargée de la voirie. « La Ville réfléchit aujourd'hui à la destination » des toilettes chic de la Madeleine, indique la direction de la voirie. Demain, un film sera tourné dans ce monument historique. 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×