Suisse

A l'heure de la fonte des neiges, les autorités du Locle ont annoncé lundi qu'elles allaient serrer la vis en matière de défections canines sur la voie publique. Qu'en est-il des législations dans les autres villes de Suisse romande? La plupart d'entre elles disposent d'un règlement, mais les sanctions sont plutôt rares.

La commune du Locle (NE) en a fait l'amère expérience: avec la fonte des neiges, les crottes de chiens disséminées sur la voie publique sont réapparues... Du coup, la commune a décidé de serrer la vis, autrement dit d'augmenter les contrôles et d'infliger des amendes - 100 francs au minimum, plus en cas de récidive - aux habitants un peu trop laxistes avec leur toutou.

Valais

Le règlement du Locle s'approche de celui appliqué par de nombreuses autres communes. En Valais par exemple, Sierre inflige une amende de 100 francs, montant qui peut grimper à 300 en cas de récidive. Mais de mémoire de commissaire, il n'y a jamais eu de dénonciation. L'interdiction, soit dit en passant, ne s'applique pas aux espaces de forêts.

Genève

Du côté de Genève, où deux tonnes (!) de crottes sont produites chaque jour, le détenteur d'un chien a "l’obligation de ramasser les déjections de celui-ci". L'amende est doublée en cas de récidive. Plusieurs "prunes" sont distribuées chaque année, mais dans une "quantité raisonnable".

Jura

A Delémont, il existe également une législation. La loi stipule que les amendes peuvent aller de 50 à 1000.-, mais elle n'a, semble-t-il, jamais été appliquée.

Fribourg

Il existe un règlement dans la capitale - deux ou trois amendes de 80 francs par année, selon la police - ainsi qu'à Villars-sur-Glâne - jamais appliqué. A Romont, comme dans la plupart des autres communes, il n'y a en revanche aucun règlement.

Vaud

A Lausanne, en cas de dénonciation, une commission de police statue au cas par cas sur une éventuelle condamnation et sur le montant de l'amende.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×